Le Lean Startup appliqué à mon activité de coaching

Coaching

De nombreux entrepreneurs dépensent beaucoup d’énergie et de ressources pour créer des produits ou services censés répondre à un besoin spécifique.

Apres études de marché ou autres investissements liés au développement de l’entreprise, beaucoup d’entre eux réalisent que ce qu’ils proposent ne sont pas adaptés au besoin du marché. Cela peut être du par la méconnaissance du marché type ou du profil de leurs futurs clients, et même la façon de les satisfaire.

Afin d’y remédier, il existe des méthodes ou stratégies souvent simples et à moindre cout pour valider l’offre auprès de clients potentiels.

La méthode dont fait l’objet cet article s’appelle Lean startup. Dans cet article, je vous explique comment moi aussi j’ai utilisé cette méthode pour lancer mon offre de services en tant que coach.

Christophe Train

Lean startup, origine et méthodologie ?

Dans un livre dénommé Lean Startup, adoptez l’innovation continue, Eric Ries explique une méthode qui permet d’adapter constamment une offre aux évolutions du marché, et aux demandes des consommateurs.

Grâce à la méthode Lean Startup, vous pouvez valider votre idée rapidement et à moindre coût avant d’investir inutilement plus de temps ou d’argent. Le plus important étant de développer un produit dont le marché veut et que vous seriez vous-même prêt à acheter.

Depuis plusieurs années, j’exerce le métier de coach formateur en marketing vidéo.

Au début, c’est vrai que 90 % de mes client(e)s avaient une problématique de visibilité sur internet et aussi un manque de confiance ensoi et de compétences pour réaliser des vidéos.

Pendant l’accompagnement, j’ai découvert en certains des talents énormes (mais cachés) qu’ils pouvaient exploiter pour propulser leurs business sur le web.

Même après la réalisation des vidéos, certains ne savaient pas comment l’intégrer dans une stratégie marketing et communication.

J’ai ainsi pris le temps de les écouter et récolter leurs besoins.

Après ma formation de coach en neurosciences, qui m’a valu une certification, j’ai rapidement lancé un prototype de mon service de coaching afin de vérifier si le concept est bon et si les prospects sont réceptifs.

Ce prototype contenait uniquement les fonctionnalités indispensables qui présentaient un intérêt pour les futurs clients selon la nature des besoins récoltés en amont. Ce prototype m’a permis de voir très rapidement et à moindre coût si le marché est réceptif.

Cela m’a permis aussi d’améliorer le service au fil des retours utilisateurs de façon jusqu’à trouver la meilleure idée à vendre.

Et aujourd’hui, mon programme d’accompagnement UNLIMITED VISIBILITY est totalement opérationnel pour le plus grand bonheur de mes client(e)s.

Ebook Matrice Marketing
Ebook Matrice Marketing OFFERT

Les notions clés du Lean Startup.

Dans l’ouvrage, on retrouve deux termes très utilisés même dans les cas pratiques d’entreprises qui ont émergé grâce à la méthode Lean. Ces deux termes sont le MVP et le Pivot.

  • MVP (Minimum Viable Product)

Dans le jargon Lean startup, on parle de « Minimum Viable Product » (MVP), qui veut dire en français « Produit Minimum Viable » qui permet de développer un produit simple pour tester la demande du marché.

Ce terme souligne bien que le prototype doit être aussi basique que possible afin d’éviter les coûts inutiles tout en restant néanmoins viable, c’est-à-dire rentable.

Le prototype est essentiel car il permet d’organiser des interactions tangibles avec les clients potentiels bien avant d’avoir développé le produit final. Il est donc conçu dans le but de valider quelques hypothèses précises. Cette approche permet de maximiser la précision du test, réduire son coût et gagner du temps.

Après la phase de construction du prototype, la phase de mesure consiste à collecter des données quantitatives objectives dont vous pouvez ensuite associer chaque cycle à une métrique spécifique.

L’utilisation faite du prototype (et de ses différentes fonctionnalités) par les utilisateurs, ainsi que de feedbacks qualitatifs permet de valider ou non les hypothèses, et décider quelle direction suivre pour la suite afin d’atteindre une bonne adéquation entre votre produit et le marché.

  • Pivoter (ajuster l’offre)

Si vous avez eu vos premiers retours clients. Vous pouvez maintenant ajuster ou complètement modifier votre offre. Cette offre peut être différente de la première conçue au départ. On appelle cela “pivoter son MVP”.

Afin d’acquérir une bonne connaissance du consommateur, le Lean Startup met en place une succession de cycles d’interactions avec les clients-cibles, où chaque cycle doit permettre à l’entrepreneur de tester une hypothèse-clé qui traduit son idée. Il s’agit donc systématiquement de poser une hypothèse, de définir une métrique permettant de la valider, de réaliser une expérience au centre de laquelle se trouve, bien entendu, le client potentiel, de collecter des données suivant la métrique choisie et d’en tirer des conclusions.

Il arrive bien entendu que les hypothèses ne soient pas confirmées. Dans ce cas, il est nécessaire de revenir en arrière ou de changer de direction. On parle alors de « pivot » pour décrire un changement de trajectoire visant à tester une nouvelle hypothèse fondamentale. Un pivot correspond donc à un changement fondamental ou partiel de l’offre.

Grace à cette méthode, plusieurs entreprises ont su encourager la créativité et sortir des sentiers battus en s’adaptant aux besoins de leurs clients, pour faire ainsi évoluer leur business.

Formation en ligne

Réservez votre appel de 45 minutes avec Fabienne, ma collaboratrice, qui saura répondre à vos questions et vous aiguiller vers un accompagnement qui répond à vos besoins: https://christophetrain.fr/45mn

Partagez

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 11 =